mardi 10 février 2009

Gaumont-Opéra-Impérial (Paris 2ème)


Encore une victime de la pression immobilière, dans ce quartier très fréquenté qui attise les appétits des promoteurs !

L'Impérial Pathé, puisque c'est ainsi qu'il s'appelait alors, est né en 1926 au temps du cinéma muet...

L'Impérial-Pathé dans les années 30, au temps des débuts du cinéma en relief !

C'était une salle tout en longueur de 500 places, avec un balcon.

Les fumeurs étaient autorisés à assouvir leur vice dans ce cinéma !

En 1968, la salle fut refaite entièrement et sa capacité ramenée à 350 places.

C'est ensuite en 1975 que l'endroit devient un complexe de 3 salles (270, 143 et 77 fauteuils), l'immense marquise étant toutefois conservée, donnant un côté rétro à la façade...

Si la salle 1, avec son balcon conservé, était d'une qualité acceptable, il n'en était pas de même pour les deux autres salles équipées d'écrans "timbres-poste"...

En 1986, le cinéma est à nouveau rénové.




Puis en janvier 1992, la salle passe sous l'enseigne Gaumont en étant rebaptisée "Gaumont - Opéra - Impérial" (en comparant les deux photos ci-dessus, on notera au passage que le mot "Impérial" a été rajouté sur la marquise).

A la faveur de ce changement d'enseigne, les salles sont à nouveau rénovées en 1993.




Hélas, le 29 avril 2001, c'est la fermeture définitive !

La compagnie à la marguerite exploitant déjà à proximité le Gaumont - Opéra - Premier (6 salles) et le Gaumont - Opéra - Français (5 salles) se sépare sans état d'âme de son plus petit complexe... le moins rentable !


Adieu la belle marquise !

Après travaux de démolition, l'emplacement se transforme hélas en un restaurant branché... un de plus dans ce quartier, qui a vu tant de ses cinémas historiques disparaître les uns après les autres depuis le milieu des années 80...

 Capture d'écran © Google Earth

Localisation : Paris 2ème - 29, boulevard des Italiens


6 commentaires:

  1. Un passionnant article en plus, pour un beau cinema en moins. Quelle tristesse de voir un cinema un fois de plus remplacé par une chaine de restaurant. Le boulevard des Italiens, jadis boulevard du 7eme art, accueillait dans les années 60-70, pas moins de 11 cinemas:
    -Le BERLITZ au n°31, immense paquebot de 1600 fauteuils actuellement le GAUMONT OPERA PREMIER.
    -Le UGC BOULEVARDS au n°3 fermé definitivement dans les années 80.
    -Le CAMEO au n°32, salle de 638 places aujourd'hui devenue l'UGC OPERA.
    -Le CINEAC ITALIENS au n°5, salle de 340 places definitivement fermée en 1982.
    -Le FRANCAIS au n°38, salle unique de 1058 fauteuils devenue aujourd'hui le cinema GAUMONT OPERA FRANCAIS (5 salles)
    -Le HELDER au n°34, luxueuse salle d'exclusivité de 400 places aujourd'hui disparue.
    -Le MARIVAUX au n°15, gigantesque et luxueuse salle de 1230 places definitivement fermée en 1986.
    -Le NEW YORK au n°6, aujourd'hui disparu.
    -L'IMPERIAL PATHE au n°29 disparu en 2002
    -L'AUBERT PALACE devenu par la suite le¨GAUMONT LUMIERE au n°24, cinema de 650 fauteuils disparu en 1987.
    -Le RIO OPERA au n°27 (400 places) ancien cinema CORSO, puis SELECT fermé definitivement en 1984.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Je tiens à rectifier une petite erreur dans le commentaire précédent... à mon sens il n'y avait pas de cinéma au n°3 : le UGC BOULEVARD, situé aux n°32 et 34 est l'ancien nom de l'actuel UGC OPERA, et était constitué alors de l'ancien CAMEO (actuel UGC OPERA) et de l'ancien HELDER (fast-food aujourd'hui)

    RépondreSupprimer
  3. Je confirme qu'il y avait bien pendant quelques années un cinema nommé "UGC BOULEVARD" au n°3 boulevard des italiens, ce que corroborent les données sur les cinemas du IX eme arrondissement pages 188 de l'ouvrage "les cinemas de Paris 1945-1995". Vraisemblablement ce cinema a eu une existence trés ephemere. Les renseignements avec photographies en ligne sur le site: "http://www.cinematour.com" confirment égalementl'existence à cette adresse du cinéma Le BOULEVARD aux alentours de 1983. Cependant il se peut que les anciens cinemas CAMEO et HELDER regroupés à un moment , se soient également appellés cinema BOULEVARD a une époque. La consultation de pavés de presse ou bien encore d'un annuaire Bellefaye, pourrait éclairer toutes ces interrogations.
    Encore bravo pour votre site extremement passionnant.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai regardé attentivement les photos sur le site http://www.cinematour.com, en fait elles correspondent à un autre cinéma situé au 5, bd Montmartre, l'OMNIA-BOULEVARDS qui possédait 2 salles. (sur une des 2 photos, on voit la lettre "A" de Omnia et le mot "boulevards" ainsi que la mention des salles 1 et 2)

    Mon frère qui travaille à la Bibliothèque Nationale,a fait une recherche par rapport aux titres des films à l'affiche sur les photos : ils étaient programmés dans ce cinéma la semaine du ... 25août 1976 !

    Il y a donc une erreur d'adresse et de date de prise des photos sur le site cinematour...

    Quant à l'ouvrage "les cinemas de Paris 1945-1995", il cite effectivement une salle UGC BOULEVARD au 3 bd des Italiens (au passage cette adresse est dans le 2ème arrondissement, et non pas dans le 9ème... il y a donc une erreur et je pense qu'il y a bien confusion avec l'UGC BOULEVARD des 32 et 34 bd des Italiens)

    RépondreSupprimer
  5. Il y avait également "Les Vedettes" et "Le Cinémonde".

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, je reviens vers votre excellent site et tombe sur les imbroglios de l' "UGC-Opéra" de la part d'un "lecteur". L' "UGC-Opéra" fut un complexe moderne de 7 cinémas avec une création qui a vu le jour à partir du milieu des années 1970 (en exclusivité notamment "Monsieur Klein" en octobre 1976) et une fermeture définitive vers le milieu des années 1980. Un complexe qui n'aura duré qu'une dizaine d'années... Il était situé au-delà de la place de l'Opéra sur le côté gauche du boulevard des Capucines lorsqu'on vient de la dite place et que l'on se dirige vers la direction de la place de la Madeleine. Il fut implanté plus exactement à l'angle de la rue Daunou et du boulevard des Capucines (la façade était avant tout visible sur le boulevard des Capucines mais avec une entrée des salles à l'angle du boulevard et de la rue). Complexe qui était donc situé dans le II ème arrondissement. Quant au "Caméo", ce fut un assez beau cinéma mais très classique et qui ne possédait pas de balcon. Cette salle équipée en 35 et 70 mm était habillée en couleur rouge. Le "Caméo" fut donc transformé en complexe de quatre salles (dont deux vraiment toutes petites) et qui se nomme donc de nos jours "UGC-Opéra" (après avoir été "UGC-Boulevard"). Le changement en "UGC-Opéra" n'a pu que s'effectuer lorsque le complexe des 7 salles du boulevard des Capucines a disparu.

    Les cinémas "Helder" et "Caméo" ont été voisins mais n'ont jamais fait bloc. L'actuel "UGC-Opéra" est au numéro 32 (uniquement) et le fast-food qui a remplacé le "Helder" est au 34 du boulevard des Italiens (dans le IX ème arrondissement). La marquise du "Helder" est toujours visible et on devine le volume de l'ancien cinéma (qui possédait un balcon) à travers l'intérieur de ce fast-food. Le "Helder" était un cinéma moins grand et moins large que le "Caméo". Cinématographiquement votre. Michel Portier

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...