samedi 29 août 2009

Action-Christine-Bis (Paris 6ème)

Pendant quelques années, ce petit complexe de deux salles (100 et 70 places) fut le frère du voisin "Action-Christine", situé quelques mètres plus loin dans la perpendiculaire rue Christine.

C'est en 1973 que voit le jour ce cinéma d'art et d'essai, à salle unique à l'époque, baptisé "Grands-Augustins" en référence à la rue dans laquelle il est situé.

Au début des années 80, il est rebaptisé "Nickel-Odéon".

Un changement de cap s'opère en 1982, avec l'adjonction d'une deuxième salle et l'intégration du cinéma au circuit Action sous le nom d'Action-Christine-Bis.

C'est un cinéma moderne et très confortable, qui seconde alors avantageusement les deux salles vieillissantes de son binôme de la rue Christine.

Pour peu de temps hélas, puisque le 16 octobre 1990 le cinéma ferme définitivement ses portes, au moment où la crise commence à gagner les rangs de l'art et essai...


Le cinéma est resté de très nombreuses années fermé, la façade recouverte d'affiches, laissant subsister l'espoir d'une résurrection...

De nos jours, c'est devenu le siège d'une association dénommée "Centre Cultuel des Grands-Augustins", dont le but est "l'organisation d’activités cultuelles ainsi que le développement des études et connaissances diverses, s’appuyant notamment sur les écrits bibliques, la mise en commun des connaissances acquises et leur propagation par tous moyens légaux, soit, sans être limitatif, réunions publiques ou privées, projections vidéo ou cinématographiques, conférences, articles, rapports, etc" (Journal Officiel du 06/05/2006)



Derrière cette façade austère et anonyme, on peut donc supposer que les salles de cinéma sont toujours existantes, mais dans un rôle hélas bien éloigné de leur vocation initiale...

 L'ancien hall du cinéma, et la porte d'accès à la salle située au rez-de-chaussée

L'escalier d'accès à l'ancienne salle située au sous-sol

Localisation : Paris 6ème - 10, rue des Grands-Augustins


vendredi 28 août 2009

Avia (Clamart - 92)

Ce bâtiment, qui sert aujourd'hui d'entrepôt, est un ancien cinéma à salle unique de 320 places, situé dans une petite rue tranquille à proximité du rond-point du Petit-Clamart (92).



C'était un cinéma typique de quartier, plutôt spécialisé dans les films de série B (action, karaté) et les nanars à la française, tels que les films impérissables des Charlots... !

Il a fermé ses portes aux alentours de la fin des années 70.

Localisation : Clamart (92) - 3, rue Charles-Debry


dimanche 16 août 2009

Cinéma de la Gare (Courseulles-sur-Mer - 14)

Photo © Cevenol2, 27 décembre 2007 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0
 
Palme d'or de la reconversion, le cinéma de Courseulles-sur-Mer (14) occupe les locaux de l'ancienne gare SNCF de la ville, désaffectée depuis la fermeture de la ligne en 1950 !

De nos jours, c'est un établissement à salle unique de 167 places, classé "Art et Essai" et affilié au "Groupement National des Cinémas de Recherche", ouvert toute l'année, et qui fait aussi le bonheur des touristes en été.

Localisation : Courseulles-sur-Mer (14) - 16, place du 6 juin


jeudi 13 août 2009

Lumière (La Ciotat - 13)

Photo © eschige, 26 janvier 2007 - Licence Creative Commons by-nc 2.0

Ce cinéma de 3 salles (242, 112 et 69 fauteuils) est le dernier en activité dans la cité des inventeurs du 7ème Art, les frères Lumière.

Ce lieu a une histoire très ancienne.

Avant le cinéma... - Photo libre de droit (domaine public)

Il ouvre ses portes en 1913 sous le nom de "Kursaal", au sein d'un ensemble de halles couvertes, datant de 1892 : la séance inaugurale a eu lieu le 29 mars 1913, avec la projection du film «Les Misérables».

Il possède une belle entrée pourvue d'escaliers en marbre, qui s'ouvrent sur une grande salle garnie de fauteuils et bancs en bois.

Pendant de longues années, les exploitants se succèdent, et le Kursaal vit sa vie de cinéma populaire de quartier.

C'est alors qu'une nouvelle ère commence pour ce cinéma : après six mois de travaux, le Kursaal, rebaptisé Lumière, ouvre ses portes le 7 juillet 1987.

Aujourd’hui, en complément d’une programmation de qualité, incluant des avant-premières et des rencontres avec les équipes de tournage, le cinéma Lumière est le partenaire privilégié de nombreux festivals et événements liés au 7ème art.

Localisation : La Ciotat (13) - Place Evariste Gras



dimanche 9 août 2009

André-Malraux (Gagny - 93)

Photo © Marianna, 28 avril 2007 - Licence Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0

Au sein de ce théâtre municipal, on trouve une salle de spectacles de 700 places, ainsi qu'une salle de cinéma de 450 places.

Récemment rénové, le cinéma dispose d’un projecteur Kinoton FP 30D, d’un grand écran large, et du son SRD (système dolby digital).

Il diffuse des films grands publics (deux à trois films en moyenne par semaine).

En novembre, le théâtre André Malraux participe aux Rencontres cinématographiques de la Seine-Saint-Denis.

Le cinéma est intégré au réseau Cinéma 93

Localisation : Gagny (93) - 1 bis, rue Guillemeteau


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...