dimanche 19 septembre 2010

Gaumont-Alésia (Paris 14ème)


C'est le 4 février 1921 qu'ouvre à cet emplacement un temple du cinéma, le "Montrouge-Palace", entièrement construit en béton armé - une audace à l'époque ! - avec sa magnifique salle unique de 2800 places !

En 1930, il intègre le circuit Gaumont.

Le cinéma en janvier 1950, au temps du Montrouge-Palace (Photo publiée avec l'aimable autorisation de Jean-Paul Machuré)

Une transformation complète se produit en 1951, quand le cinéma est entièrement reconstruit (murs, plafond, planchers...).

C'est donc un cinéma flambant neuf qui est inauguré le 10 octobre 1951 : la nouvelle salle salle de 2000 fauteuils, est dotée d'un grand balcon, et conserve ses belles arcades en béton armé, mais voit disparaître les loges qui entouraient la scène.

Elle est également équipée d'un grand écran, pour s'adapter à la vogue naissante des films tournés en format large, qui conduiront à l'avènement du fameux "CinémaScope" dès 1953.

Dans les années 60, la salle perd son appellation de "Palace" et devient plus simplement le "Montrouge-Gaumont".

En 1973, comme tant d'autres, la grande salle se morcelle en quatre, et le cinéma devient le "Gaumont-Sud".

La salle 1 (900 places) est construite en prolongeant l'ancien balcon, alors que les salles 2 et 3 (400 et 300 places) proviennent de l'ancien orchestre.

La petite salle 4, une nouvelle salle de 120 places, est située en étage.

En décembre 1986, une nouvelle étape très importante dans la vie du cinéma se produit, avec le passage à sept salles, et surtout avec la nouvelle façade toute de bleu vêtue, au look planétaire et avec son clap géant !

Les nouvelles salles 4, 5 et 6 (100, 150 et 150 places) sont construites par amputation de l'arrière de la salle 1 (qui voit ramenée sa capacité à 520 fauteuils), les salles 2 et 3 sont inchangées, et la salle 7 correspond à l'ancienne salle 4 du Gaumont-Sud.

La façade en février 1994, avec son clap géant...

Il existe une anecdote au sujet de ce clap : pendant quelques mois il était animé, mais devant les protestations des riverains au sujet du bruit créé par l'ouverture et la fermeture, il s'est par la suite immobilisé !

La dernière rénovation remonte au 26 mai 2004, avec l'inauguration d'un nouveau "Gaumont-Alésia" flambant neuf, avec une transformation complète de tous les espaces (salles, hall, couloirs de circulation...).

Les salles améliorent leur confort par réduction du nombre de fauteuils, les nouvelles capacités des salles sont respectivement les suivantes : 438, 278, 248, 143, 118, 118 et 95 places.

A cette occasion, le cinéma arbore une nouvelle façade, plus sobre que la précédente.

Localisation : Paris 14ème - 73, avenue du Général-Leclerc

 

4 commentaires:

  1. Le "Montrouge-Palace" n'a pas changé de nom en 1951; il portait déjà une grande marguerite lumineuse avec un "G" au centre, en haut de la façade, auparavant, et l'a conservé. Sur la carte postale, cette zone est estompée. Le tout a été rénové, sans changement radical.
    Le "Palace" de l'intitulé a disparu plus tard (quand ?)
    Et le CinemaScope n'était pas la préoccupation de l'architecte en 51; la scène était bien large et l'adaptation s'est faite sans provlème, mais en 1954.

    LS

    RépondreSupprimer
  2. le cinema étant en travaux quelles sont les prévisions?

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cet historique . Voir aujourd'hui,les transformations établies,je me dis que ce cinéma va encore faire rêver des millions de spectateurs .

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...