dimanche 28 février 2010

Fauvette (Neuilly-Plaisance - 93)


Ce petit cinéma à l'architecture étrange, qui ressemble plus à une église qu'à une salle de projections, a été implanté il y a une quinzaine d'années dans l'ancienne Salle des Fêtes de la ville, datant de 1899 comme il est indiqué sur son fronton.

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

C'est aujourd'hui un cinéma municipal de 123 places, agréable, confortable, et bien équipé techniquement, qui propose des films récents à un tarif très abordable.


Le cinéma “La Fauvette” fait partie de “Cinémas 93”, réseau des salles publiques du département.

Localisation : Neuilly-Plaisance (93) - 21, rue Daniel-Perdrigé

Merci à Clément pour l'envoi de ses photos.

 

vendredi 26 février 2010

Saint-Germain Studio (Paris 5ème)

 Droits réservés

Ce petit cinéma du quartier latin a ouvert ses portes en 1960 sur les restes de l'ancien cabaret "La Rose Rouge" (le premier du nom avant son homonyme de la rue de Rennes), haut-lieu de la chanson à partir de 1946 et pendant la première moitié des années 50.

Le "Saint-Germain Studio" possédait une salle unique de 250 places, à l'architecture très étrange, avec sa configuration en forme de "canne" : une avancée de fauteuils se retrouvait quasiment sous l'écran... alors que les derniers rangs se retrouvaient fort éloignés de celui-ci !
Il fallait donc choisir entre le torticolis ou la myopie assurée...

Les conditions de visions dans cette salle étant de ce fait fort médiocres, sa fermeture définitive le 6 juin 1989 n'a pas suscité beaucoup d'émotion ni de regrets, même s'il est désolant d'avoir vu disparaître un a un tous les nombreux cinémas qui peuplaient alors le quartier Saint-Séverin...


Tous ont été supplantés par des établissements de restauration, le Saint-Germain Studio n'a pas échappé à ce triste destin !

Localisation : Paris 5ème - 53, rue de la Harpe


mercredi 24 février 2010

Grand Edgar (Paris 14ème)


La façade qui abrite de nos jours le "Théâtre Rive-Gauche" était auparavant celle d'un cinéma, le "Gaieté-Palace Cinéma Pathé", qui avait vu le jour en 1907 sur l'emplacement d'une ancienne taverne...

La salle comportait 600 places.

En 1939, la salle est intégrée au circuit "Radio-Cité", et devient le "Radio-Cité-Montparnasse".

Au mois de mars 1956, la salle reprend le nom de "Gaîté-Palace" (mais sans le "e" cette fois-ci !) et se spécialise dans les films d'aventure et de série B.

Au cours des années 70, la salle, qui devient le "Gaîté" tout court vire au porno, par mimétisme avec la multitude de sex-shops qui fleurissent alors dans la rue de la Gaîté...

En septembre 1986, c'est un changement total qui s'opère avec la transformation en théâtre de ce cinéma, devenu au fil des ans un établissement sinistre à la façade décrépie.

Le "Grand Edgar" propose pendant quelques temps, en parallèle de sa nouvelle vocation, une programmation cinématographique irrégulière, à base de films pour enfants et de reprises.

La cohabitation sera de courte durée : depuis le 29 novembre 1987 toute activité cinématographique a cessé dans ce lieu, 80 ans après sa naissance...

Le théâtre, même s'il a changé de nom, est toujours en activité.

Localisation : Paris 14ème - 6, rue de la Gaîté


vendredi 19 février 2010

Cinéma de l'Amicale-Salle Jean Carmet (Bourgueil - 37)


La petite ville de Bourgueil (37) - 3909 habitants en 2007... - peut s'enorgueillir de posséder deux cinémas indépendants, dont celui-ci, géré bénévolement par l'Amicale des Anciens Elèves des Ecoles Publiques.

C'est un établissement à salle unique de 342 places (224 à l'orchestre et 118 au balcon), qui propose une séance en soirée le mercredi, vendredi et samedi, ainsi qu'une "matinée" le dimanche. Une séance de ciné-club est proposée le lundi en soirée.

Par son nom, il rend hommage au grand acteur français Jean Carmet, originaire de Bourgueil.

Ce cinéma était autrefois connu sous le nom de "Familia".

Localisation : Bourgueuil (37) - Le Mail Orye

Merci à Christian.

 

vendredi 12 février 2010

Casino-Voltaire (Asnières-sur-Seine - 92)


La splendide façade de cet établissement a longtemps abrité une salle de cinéma de 650 places, le "Casino-Voltaire"...

Ouvert dans les années 20, ce cinéma a cessé son activité en 1978.


De nos jours, le lieu est devenu un hammam...


Bien que le cinéma portait le nom du boulevard Voltaire, c'était en fait l'arrière de l'établissement qui donnait sur cette artère...

On identifie encore aisément l'emplacement de la cabine de projection, située au sommet du bâtiment !


Localisation : Asnières (92) - 11, avenue Gabriel-Péri (anciennement avenue de Paris) et 38, boulevard Voltaire

Merci à Jean-Paul !


dimanche 7 février 2010

Gaumont-Champs-Elysées (Paris 8ème)


Située à l'entrée de la galerie qui portait alors le nom très 70's de "Point-Show", le Gaumont-Champs-Elysées était une salle magnifique, inaugurée le 15 avril 1971 avec le film "Trafic" de Jacques Tati.

On accédait à la salle unique de 500 places après avoir descendu plusieurs escaliers et traversé un petit salon équipé d'un bar.

La salle était superbe, avec sa décoration faite de marbre, de cuivre et de cuir. Les fauteuils avec leur fameuse suspension hydraulique ont toujours contribué à la réputation de confort de la salle et à l'amusement du public !

Au niveau technique, tout était étudié pour que le lieu se trouve à la pointe de la technique, cette salle étant considérée comme la salle-phare du circuit Gaumont.

La programmation était à l'unisson, avec des films en première exclusivité, ne passant dans aucune autre salle de l'avenue...

Des avant-premières de prestige étaient régulièrement organisées dans cette salle, en présence des plus grands réalisateurs et acteurs.

Avec tout cela il aurait été logique que la pérennité du Gaumont-Champs-Elysées soit assurée... et pourtant l'appât du gain aura triomphé de ce lieu, vendu au prix le plus fort à une enseigne internationale de prêt-à-porter, pour le plus grand désespoir des cinéphiles et amoureux des belles salles...

La dernière séance a eu lieu le 31 décembre 1999.... triste fin de siècle !

Avec cette scandaleuse fermeture, faisant suite à celle du Gaumont-Colisée, on a soudainement pris conscience que toute salle de cinéma était désormais en sursis sur cette avenue des Champs-Elysées... de moins en moins l'avenue du cinéma...

 Triste reconversion... Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 8ème - 66, avenue des Champs-Elysées


jeudi 4 février 2010

Cinémovida Le Palace (Béziers - 34)

Mise à jour du 14 mai 2016 : le  cinéma a fermé définitivement ses portes le 4 juillet 2011, et a connu par la suite un tragique destin...

Bienvenue à un nouveau contributeur, Alex, qui nous fait partager ses photos et documents concernant les salles de cinéma de la ville de Béziers (34).

Le premier établissement évoqué est l'actuel "Cinémovida - Le Palace", un complexe de cinq salles (249 à 53 places).



L'histoire de ce cinéma remonte à 1924, année de l'ouverture de l'Excelsior-Palace, splendide salle de 1600 places.

C'est ensuite en 1932 qu'un premier changement s'opère, avec la rénovation de la salle confiée à l'architecte marseillais Eugène Chirié, spécialisé dans la création et la modernisation d'établissements cinématographiques du sud de la France.

A Béziers, il adopte le thème de l'évasion, qu'il aborde par le biais de l'exotisme, par une décoration représentant une nature luxuriante et des personnes de couleur noire.



Vers la fin des années 30, le nom du cinéma est raccourci en "Palace".

C'est ensuite au cours des années 70 que l'ensemble est transformé en complexe de cinq salles...

Fermé une première fois en 2004, le cinéma a réouvert en 2006.

Malheureusement son avenir semble très incertain, car sa fermeture définitive est annoncée pour la fin de l'année 2010...

Localisation : Béziers (34) - 5, avenue Saint-Saëns

Un grand merci à Alex !

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...