mercredi 29 février 2012

Casino du Lac (Bagnoles-de-l'Orne - 61)


Dans la charmante station thermale de Bagnoles-de-l'Orne (61), le casino dit "du Lac", par opposition à celui "des Thermes", aujourd'hui disparu et qui abritait aussi une salle de cinéma, fut construit en 1927 par l'architecte Auguste Bluysen, a qui l'on devra cinq années plus tard la construction du célèbre Rex parisien !

Outre les activités classiques inhérentes à ce genre d'établissement, le casino, exploité par le groupe Emeraude, abrite une magnifique salle de cinéma de 345 places, récemment rénovée, qui conserve son balcon et ses beaux fauteuils rouges, ainsi qu'une très originale fresque peinte au plafond, proposant les visages d'actrices et d'acteurs célèbres !

 

Vue arrière du casino, côté lac, avec le volume de la salle de cinéma à droite

L'arrière de la salle de cinéma, avec les sorties de secours

Bien que l'activité de la ville se concentre principalement de Pâques à la fin de l'automne, le casino et son cinéma restent ouverts toute l'année.

Localisation : Bagnoles-de-l'Orne (61) - 6, avenue Robert-Cousin

 

lundi 20 février 2012

Vox (Saint-Nicolas-d'Aliermont - 76)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma-théâtre de Saint-Nicolas-d'Aliermont (76), une petite commune normande de 2500 habitants, fut construit en 1914 par un certain René Bünzli, fabricant de projecteurs cinématographiques, et inauguré le 24 décembre de la même année.

Derrière sa belle façade en briques se trouvait une salle de 700 places, équipée d'une scène de 10 mètres par 4.

 Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Revendu à un nouveau propriétaire en 1924, une fabrique d'horlogerie, l'établissement est finalement racheté par la commune en 1937, qui le revend en 1963.

C'est sous la nouvelle appellation de "Vox" que l'ancien "Cinéma-Théâtre" ferme définitivement ses portes au début des années 70.

Derrière une façade un peu modernisée au fil du temps, le bâtiment abrite de nos jours un commerce d'antiquités.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Saint-Nicolas-d'Aliermont (76) - 94-96 (anciennement 12), rue Edouard-Cannevel

 

vendredi 17 février 2012

Cap'Cinéma Le Palace / Cap'Cinéma Les Mariniers (Moulins-03)

Photo © Jean-Louis Zimmermann, juillet 2006 / Flickr® - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Photo © Jean-Louis Zimmermann, juillet 2006 / Flickr® - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Le "Cap'Cinéma Le Palace", un complexe de quatre salles (259, 132, 100 et 75 fauteuils), qui avait succédé à un ancien établissement à salle unique de 810 places, a fermé ses portes le 13 septembre 2011, juste avant l'ouverture en centre-ville d'un multiplexe ultra-moderne de neuf salles exploité par "Cap'Cinéma".

Cet exploitant avait repris la gestion du "Palace" peu de temps avant sa fermeture, ainsi que celle d'un second complexe de deux salles (260 et 160 fauteuils), "Les Mariniers" fermé dès le mois de juillet 2011.

 Photo © Jean-Louis Zimmermann, novembre 2006 / Flickr® - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Cet établissement, ainsi que la discothèque adjacente, occupe l'emplacement d'un ancien cinéma à salle unique de 475 places, l'Artistic.

Localisation : Moulins (03) - 11, avenue Théodore-de-Banville (Palace) et 5, place Garibaldi (Mariniers)

 

samedi 11 février 2012

Alhambra (Etampes - 91)

Photo libre de droit (domaine public)

Les origines du cinématographe à cet emplacement sont très anciennes, puisque dès l'année 1915 une baraque foraine, le "Stevens" du nom de sa propriétaire, est construite à demeure au 33 de la rue des Cordeliers.

A l'été 1919, Madame Stevens transforme la baraque foraine en dancing, et abandonne le cinéma.

Ce dernier revient en force en 1923, à la faveur de la vente de l'établissement à un nouveau propriétaire qui le rebaptise "Alhambra" après d'importantes transformations.

La salle comportait 380 places.

L'Alhambra poursuivra sa carrière jusqu'à la fin des années 60, puis sera transformé en supermarché.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Etampes (91) - 33, rue des Cordeliers

 

mercredi 8 février 2012

Apollo (Dun-le-Palestel - 23)

Photo libre de droit (domaine public)

Cet établissement "ultra-moderne" comme précisé sur cette carte postale de la fin des années 1940 se situait dans la petite ville de Dun-le-Palleteau (23), rebaptisée "Dun-le-Palestel" en 1952.

Photo libre de droit (domaine public)

La salle pouvait accueillir 392 spectateurs.

Photo libre de droit (domaine public)

La fermeture du cinéma "Apollo" se situe probablement vers la fin des années 60 ou le début des années 70.

 Capture d'écran © Google Maps

De nos jours, le lieu est devenu la salle des fêtes de la commune, et, parmi de nombreuses manifestations, propose de temps à autres encore quelques projections...

Localisation : Dun-le-Palestel (23) - 19, avenue Benjamin-Bord

 

dimanche 5 février 2012

Palace (Le Blanc-Mesnil - 93)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma "Blanc-Mesnil Palace" a ouvert ses portes au tout début des années 1930.

Sa façade majestueuse comportait une très originale enseigne peinte représentant le nom de l'établissement sur un fond de rideau de scène !

Il pouvait accueillir 600 spectateurs.

Au fil des années, son patronyme raccourcit : dans les années 1950 il se nomme "Mesnil-Palace", puis "Palace" dans ses dernières années d'exploitation.

Photo libre de droit (domaine public)

Après sa fermeture définitive en 1974, l'ancien cinéma a été transformé en supermarché et conserve sa façade caractéristique...

Capture d'écran © Google Maps

Le café qui fait face à l'ancien cinéma a conservé l'appellation de ce dernier... Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Le Blanc-Mesnil (93) - 29, avenue Pierre-et-Marie-Curie

  

jeudi 2 février 2012

Gaîté-Clichy (Paris 17ème)

Le "Chantecler" en 1912 - Photo libre de droit (domaine public)

Au cours du second semestre 1908 s'ouvre au numéro 76 de l'avenue de Clichy un établissement cinématographique, le "Pathé-Clichy" bâti par le circuit "Cinéma-Exploitation".

La salle de 34,50 mètres de longueur sur 20 mètres de largeur est sans balcon, et peut accueillir 1208 spectateurs.

Invisible de la rue, un jardin - toujours existant de nos jours ! - se situe à l'arrière du bâtiment.

De 1909 à fin 1910,  la salle est exploitée en tant que café-concert sous le nom de "Chanteclair", puis revient à sa vocation initiale et devient le cinéma "Chantecler" !

En 1935, l'établissement prend son nom définitif de "Gaîté-Clichy".

En 1955, l'établissement est totalement reconstruit au profit d'une nouvelle salle de 1000 places.

Sa carrière de cinéma de quartier à salle unique s'achève le 26 décembre 1974...

Capture d'écran © Google Maps

Initialement transformé en grand magasin à l'enseigne de "La Redoute", le lieu est occupé depuis décembre 2002 par un commerce à l'enseigne "Tati".

Vue aérienne de l'ancien bâtiment du cinéma, avec le jardin situé à l'arrière -  Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Paris 17ème - 76, avenue de Clichy

 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...