dimanche 30 décembre 2012

Palace (Vitry-sur-Seine - 94)

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma "Vitry-Palace" était un splendide établissement de la banlieue parisienne, qui avait ouvert ses portes en 1923.

Son immense salle, pouvant recevoir 1350 spectateurs répartis entre orchestre et balcon, proposait également des spectacles de music-hall, ce qui explique la présence d'une grande scène et de quelques loges d'artistes.

Dans le généreux hall d'entrée, on trouvait sur le côte gauche un bar-fumoir accessible avant les séances et au moment des entractes.

Photo libre de droit (domaine public)

Le cinéma, devenu le "Palace", connaîtra un grand succès jusqu'aux années 60, période à laquelle la désaffection du public, allant de pair avec la diminution du nombre de séances, conduira à un inexorable déclin du cinéma ayant conservé sa salle unique, jusqu'à sa fermeture définitive dans le courant de l'année 1973...

Dix ans après sa fermeture, le "Palace" est transformé en solderie.

L'aspect général du bâtiment rappelle ses anciennes origines, comme en témoignent les photos suivantes, mais à l'intérieur la scène et l'écran ont été démolis, et l'ancien balcon est caché par un faux-plafond.

Depuis environ deux ans, le commerce a cessé son activité, et le bâtiment attend un nouveau locataire.

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Vitry-sur-Seine (94) - 58, avenue Paul-Vaillant-Couturier

jeudi 27 décembre 2012

Studio-Féria (Paris 12ème)


Créé à la fin de l'année 1934, le "Studio-Féria" était un cinéma typique de quartier, situé à la Porte de Vincennes.

Il a été construit sur l'emplacement d'une partie d'un restaurant du même nom, et pouvait accueillir 400 spectateurs.

Sur la photo suivante, derrière le superbe autobus à plate-forme on aperçoit les enseignes de ces deux établissements.

Ambiance années 50... (Photo publiée avec l'aimable autorisation de Jean-Paul Machuré)

Il a fermé définitivement ses portes à la fin de l'année 1963, et son emplacement est aujourd'hui occupé par un supermarché.

Localisation : Paris 12ème - 100, cours de Vincennes

lundi 24 décembre 2012

Palace (Laon - 02)

Du cinéma à la banque... - Capture d'écran © Google Maps

C'est dans ce bâtiment aujourd'hui occupé par une banque que se trouvait l'un des trois cinémas de la ville de Laon (02).

C'est à la fin de l'année 1924 que le "Palace" ouvre ses portes, un établissement qui propose à la fois des projections cinématographiques et des spectacles de théâtre.

La salle comportait 643 places, dont 178 au balcon.

Au cours des années 70-80, deux des trois cinémas de la ville ferment définitivement leurs portes, c'est notamment le cas du "Palace" qui tire sa révérence le 31 décembre 1976 avec au programme "Le sexe qui parle", le lieu s'étant tourné depuis quelques années vers une programmation érotico-porno soft...

Localisation : Laon (02) - 2, rue Fernand-Thuillart

mardi 18 décembre 2012

Saint-Antoine (Paris 12ème)

Capture d'écran © Google Maps

La belle façade de ce supermarché de la rue du Faubourg-Saint-Antoine, avec ses deux œils-de-bœuf encadrant trois baies vitrées, laisse aisément deviner les origines du lieu !

C'est vers la fin des années 30 qu'est créé le cinéma "Saint-Antoine", avec sa salle pouvant accueillir près de 600 spectateurs.

Capture d'écran © Google Maps

Pendant toute sa carrière, les films de série B puis Z seront au programme de ce cinéma de quartier, qui fermera définitivement ses portes en 1984, sans jamais avoir changé d'identité.

 Le "Saint-Antoine" dans les années 60 - Droits Réservés

Il restera fermé de très longs mois, laissant espérer une reprise de l'activité : au printemps 1985, un projet de réouverture avec création d'une deuxième salle ne verra hélas jamais le jour...

Finalement, l'ancien cinéma sera reconverti pendant un temps en une solderie, avant de devenir un supermarché...

Un de plus sur la trop longue liste des cinémas parisiens disparus !

Localisation : Paris 12ème - 86, rue du Faubourg-Saint-Antoine


jeudi 13 décembre 2012

Rexy (Lyon 3ème - 69)

Capture d'écran © Google Maps

Capture d'écran © Google Maps

Un cinéma, baptisé "Fémina", ouvre ses portes en 1921 dans une ancienne usine spécialisée dans la fabrication d'appareils électriques.

En 1934, il change de nom et devient le cinéma "Rexy".

Il a fermé définitivement ses portes en 1958.

Depuis les années 70 l'ancien cinéma, dont la magnifique façade est conservée, est occupé par un supermarché.

L'arrière du bâtiment, situé dans une rue parallèle, présente également une façade rappelant les origines du lieu.

La façade arrière du bâtiment avec la sortie de secours, rue Moncey - Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Lyon 3ème (69) - 131, rue Garibaldi

samedi 8 décembre 2012

Moderne (Argenteuil - 95)

Photo © Julie70 / Flickr®, 10 novembre 2005 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Derrière ce portail se trouvait au fond d'une cour le "Modern' Cinéma", un établissement dont la présence est attestée en 1914.

Capture d'écran © Google Maps

Derrière le grand arbre, le bâtiment est encore visible...

Capture d'écran © Google Maps

Il a probablement cessé son activité vers 1970...

Encore listé dans l'annuaire Bellefaye de 1969, le cinéma, devenu le "Moderne", comprenait alors une salle unique de 650 places, avec une scène de 12 m par 7.

De nos jours, quelques lettres au fronton du portail rappellent la présence de cet ancien lieu de divertissement...

Photo © Julie70 / Flickr®, 22 novembre 2007 - Licence Creative Commons by-nc-nd 2.0

Localisation : Argenteuil (95) - 120, rue Henri-Barbusse

 

mercredi 5 décembre 2012

Lumières (Paris 18ème)

Capture d'écran © Google Maps

L'origine de cet ancien cinéma est très étonnante, car il occupait les locaux de l'ancienne gare "Avenue de Saint-Ouen" du chemin de fer de la Petite Ceinture !

 Capture d'écran © Google Maps

 Côté rue Leibnitz - Capture d'écran © Google Maps

Côté rue Belliard - Capture d'écran © Google Maps

L'ouverture du cinéma "Lumières" remonte au printemps 1938, il comportait une salle unique de 450 places.

L'entrée se faisait dans la partie arrondie du bâtiment, à l'angle de l'avenue de Saint-Ouen et de la rue Belliard.

La marquise et le cadre d'affiche sont encore présents de nos jours !

 Capture d'écran © Google Maps

 La carrière de cet établissement ne sera hélas guère très longue, puisqu'il fermera définitivement ses portes vers la fin de l'année 1955...

Le lieu est occupé de nos jours par des commerces.

Un projet de restauration de l'ancienne gare pourrait redonner une vie culturelle au lieu...

Localisation : Paris 18ème - 128, avenue de Saint-Ouen



samedi 1 décembre 2012

Alhambra-Colbert (Rochefort-sur-Mer - 17)

Photo libre de droit (domaine public)

En 1907, la compagnie "Pathé" investit l'ancien Casino d'Hiver, ouvert en 1901, et le transforme en un établissement cinématographique qui ouvre ses portes au mois de novembre sous le nom "Alhambra-Théâtre", comme en témoigne l'enseigne peinte sur bois.

La salle pouvait accueillir jusqu'à 800 spectateurs.

En 1922, il est repris par un exploitant local possédant d'autres établissements à La Rochelle (17).

Après avoir gravement souffert au cours de la seconde guerre mondiale, il est totalement reconstruit à la fin du conflit.

Un nouvel établissement de 700 places avec balcon voit le jour.

Il est baptisé "Colbert" en hommage au natif de la cité, puis "Alhambra-Colbert".

Il ferme ses portes à la fin des années 70, et restera inemployé de longues année, avant sa transformation en studio d'enregistrement en 1996.

Outre l'identité conservée et la splendide façade, de nombreux éléments intérieurs de l'ancien cinéma ont été préservés et sont encore visibles de nos jours.

Capture d'écran © Google Maps

Localisation : Rochefort-sur-Mer (17) - 79, rue Jean-Jaurès

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...