mardi 31 décembre 2013

UGC George V (Paris 8ème)

Situé en haut de l'avenue des Champs-Elysées, du côté pair, le cinéma "UGC George V" est le plus grand complexe de l'avenue avec ses 11 salles.

 L'entrée des salles 1-4-7-9 au numéro 146

 L'entrée des salles 2-3-5-6-8-10-11 au numéro 144

Il se situe en fait sur deux sites différents, aux numéros 144 et 146.

A l'origine, un cinéma d'exclusivité de 400 places baptisé "Les Portiques" ouvre ses portes au numéro 144 le 26 octobre 1938, à l'emplacement d'une ancienne galerie commerciale portant le même nom.

L'ancienne galerie "Les Portiques", avec ses deux entrées sur l'avenue des Champs-Elysées, correspondant aux deux entrées actuelles actuelles du cinéma "UGC George V" - Photo provenant du site http://www.gentil-bourdet.fr/ (Copyright Jean-Luc Sarcher)

L'intérieur de l'ancienne galerie "Les Portiques" - Photo provenant du site http://www.gentil-bourdet.fr/ (Copyright Jean-Luc Sarcher)


Devenu très vétuste au début des années 50, le cinéma est entièrement rénové  à la fin de l'année 1951, et rouvre en 1952 avec une salle avec un balcon proposant maintenant 500 places.

A cette occasion, le cinéma est rebaptisé le "George V".

Il va connaître son heure de gloire avec la sortie du film "West Side Story" le 4 mars 1962, qui sera présenté en exclusivité dans cet établissement durant 4 ans, 8 mois et 10 jours !

En 1982, trois petites salles (130, 80 et 75 places) sont ajoutées au cinéma, qui conserve fort heureusement intacte sa grande salle.

En 1987, grâce à l'achat de l'immense restaurant voisin, "La Pergola", ce sont sept nouvelles salles qui viennent s'ajouter au "George V", dont une grande de 400 places et six petites (65 à 95 fauteuils).

L'entrée de ces nouvelles salles se fait de manière indépendante au numéro 144. 

L'ancien restaurant "La Pergola", correspondant aux actuelles salles 2-3-5-6-8-10-11 - Droits Réservés

En 1993, le cinéma passe sous la bannière de l'Union Générale Cinématographique et devient "UGC George V".

De nos jours, c'est toujours l'un des cinémas les plus fréquentés des Champs-Elysées.

Localisation : Paris 8ème - 144-146, avenue des Champs-Elysées


jeudi 26 décembre 2013

Vox (Strasbourg - 67)

Le "Vox" photographié en décembre 2010 - Photo libre de droit (domaine public)

Avec sa monumentale façade et son enseigne verticale composée de trois lettres et d'une flèche, le "Vox" attire inévitablement le regard dans le centre-ville de Strasbourg (67) !

Sa construction a débuté en 1938, puis fut stoppée en raison du conflit mondial comme en attestent ces photos prises en 1941...

Photo libre de droit (domaine public)

Photo libre de droit (domaine public)

Il faudra attendre l'année 1946 pour que soit inauguré ce superbe établissement, doté alors d'une très grande salle de 1000 fauteuils, avec un balcon.

Au début des années 70, une rénovation complète ramène la capacité de la salle à 700 places.

Au cours des années 80, la grande salle est transformée en un complexe de 5 salles (338, 223, 138, 91 et 76 places) et intègre le circuit Pathé sous l'appellation de "Pathé-Vox".

Le "Pathé-Vox" photographié en avril 2005

Régulièrement rénové, le cinéma a quitté le giron de Pathé en 2010 pour un nouvel exploitant, et une sixième salle a été ajoutée portant à 1092 le nombre de fauteuils.

Localisation : Strasbourg (67) - 17, rue des Francs-Bourgeois

Merci à Marc pour la dernière photo de cet article.

samedi 21 décembre 2013

L'Etoile (Lencloître - 86)

Capture d'écran © Google Maps

Ce cinéma paroissial existe depuis 1950, année où fut créée une salle de 400 places dans les locaux d'un ancien patronage.

Depuis 1928, les projections cinématographiques avaient déjà lieu dans une autre salle de la ville, de dimension très modeste et au confort précaire, équipée notamment de bancs en bois.

Le cinéma est géré depuis ses origines par une association, dirigée par des prêtres jusqu'en 1985.

Depuis 1990, l'association est devenue autonome et continue de présider aux destinées de cette salle, qui a fait régulièrement l'objet de nombreux travaux de modernisation.

Capture d'écran © Google Maps

La salle, équipée en numérique et 3D, peut accueillir de nos jours 228 spectateurs.

Les séances ont lieu le mercredi, le vendredi soir, le week-end, et le lundi soir, du mois de septembre au mois de juin.

Localisation : Lencloître (86) - 33, Grand Rue

samedi 14 décembre 2013

Majestic (Lille - 59)


Le "Majestic" est un complexe d'art et essai qui a ouvert ses portes le 20 octobre 1998, dans une rue piétonne très fréquentée du centre de Lille (59).

Il a succédé au cinéma "Arcades" à l'existence assez brève, créé en 1995, et fermé pour transformation le 22 juin 1998.

L'établissement comporte 6 salles (202, 160, 77, 77, 61 et 68 places) et propose à la fois les dernières nouveautés en version originale, des films plus confidentiels du monde entier, mais également de nombreux évènements (festivals, avant-premières, films jeune public).

A noter : le "Majestic" organise un vendredi par mois les soirées "Bon Chic Mauvais Genre", doubles séances thématiques de "cinéma bizarre, déviant, underground, sublime, rock'n roll"... tout un programme !


Localisation : Lille (59) - 54, rue de Béthune

vendredi 6 décembre 2013

Filmothèque du Quartier Latin (Paris 5ème)


Dans la très étroite et cinéphile rue Champollion - 7 écrans en quelques dizaines de mètres ! - en plein cœur du quartier latin, l'histoire de ce petit complexe de 2 salles situé au numéro 9 remonte à 1956, année de sa création.

Le lieu était auparavant le "Cabaret des Noctambules" créé en 1948 dans l'ancien bar du "Théâtre des Noctambules", ledit théâtre étant situé juste à côté, au numéro 7, et deviendra lui aussi un cinéma...

Photo libre de droit (domaine public)

En 1951, le cabaret évolue et devient le "Théâtre du Quartier Latin".

Son activité sera de courte durée, puisqu'en 1956 le théâtre cède définitivement la place au cinéma, qui garde le nom de "Quartier Latin".

 En 1981, il intègre le circuit Pathé et devient pour deux ans le "Quartier Latin Pathé", avant de se rattacher à à un petit circuit art et essai voisin de deux salles sous l'appellation "Logos 3".

Au printemps 1984, le cinéma devenu "Reflet Quartier-Latin" se voit adjoindre une petite salle de 70 places construite en sous-sol.

Un an plus tard, le cinéma devient l'"Utopia-Champollion", puis plus simplement l'"Utopia", la seule salle parisienne du circuit avignonais de recherche "Utopia", spécialisé dans les cinématographies peu diffusées du monde entier.


La façade est très étonnante, avec ses personnages en relief et ses couleurs chatoyantes !

L'aventure "Utopia" prend fin en 1994, et le cinéma reprend alors son nom initial de "Quartier Latin" en même temps qu'une nouvelle façade plus sobre apparaît...


Le dernier épisode de cette saga assez mouvementée remonte à l'année 2006, année où le cinéma est repris par Jean-Max Causse, l'un des deux fondateurs historiques du mythique circuit "Action" qui fit le bonheur et l'éducation de plusieurs générations de cinéphiles depuis le milieu des années 60 !


Sous le nom de "Filmothèque du Quartier Latin", avec sa salle "Marylin" de 97 places et sa salle "Audrey" de 66 places, le cinéma perpétue la tradition Art et Essai du quartier latin.

Localisation : Paris 5ème - 9, rue Champollion

Merci à Eric pour le superbe cliché nocturne !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...